El Hierro: une île explosive qui a le vent en poupe !

64 images Created 27 Mar 2016

L'île la plus au sud du continent européen est la première île énergétiquement autonome au monde. Habitée par mille volcans, elle a été pendant longtemps la référence géographique du point le plus occidental du monde connu. 23 siècles plus tard, elle voit naître le plus petit hôtel du monde. Protégée par la Vierge des Rois elle offre la garantie de se baigner dans ses eaux chaudes toute l'année, parfois même jusqu'à bouillonner...

Qui a déjà entendu parlé de El Hierro ? Personne ? Bien moi non plus jusqu’au jour où dix jours consécutifs de pluie cévenols m’ont poussés à aller chercher le soleil ailleurs. C’est le 31 décembre, pour le même prix que mon aller retour, Paris-Nimes, je décide d’embarquer depuis Barcelone pour les Canaries, et de rejoindre El Hierro, l’île la plus inaccessible et la plus méridionale du continent européen.

Je n’aurais jamais imaginé que ce petit caillou sur google map dont personne ne connaissait l’existence, pouvait faire plus de 1500 mètres de haut et concentrer la plus grand quantité de volcans au kilomètres carré de toute l’Europe. Poussée sur une faille océanique, l’île tremblote régulièrement. Mais quand elle tremblote de trop, tout le monde sait qu’une irruption va avoir lieu. Le seul hic, c'est que personne ne peut prédire où, même les vulcanologues les plus expérimentés.

En 2011, el Hierro à la tremblote, tout le monde se prépare à voir jaillir un volcan et c’est finalement en pleine mer, au sud de la Restinga, que les poissons verront naître une montagne. Ceux qui avaient misé sur l'augmentation de la superficie de El Hierro comme par le passé sur l'ile voisine La Palma, resteront sur leur fin, le volcan sera sous marin et viendra coloré de vert turquoise un des fonds marin les plus spectaculaires d’Europe.

C’est justement ce côté de l’île qui aurait donner le nom de El Hierro, l'île de fer. Il n’y a pourtant pas de fer sur l’île, mais une terre oxydée qui teinte la façade sud de l’île en rouge. Comme la nature fait bien les choses elle a aussi déposé sur ces îles des plantes qui n’existent nulle part ailleurs comme le Pin des Canaries qui présente la particularité de ne pas brûler. Et bien il vaut mieux, vu que les entrailles de la terre ne sont pas bien loin.

Pendant que la côte sud et particulièrement, la Restinga est connue pour être sous le soleil toute l’année. Et on a vérifié c’est vrai ! Le reste de île concentre tous les climats du monde. Brouillards, bruine tropicale, vents et tempêtes peuvent transformer un voyage d'une heure en une symphonie des 4 saisons.
View: 25 | All